Amoureux de la nature, gourmands, paysans …

Ce qui nous a mené au paysage comestible


C’est en voulant changer le monde que nos chemins se sont croisés : ayant chacun un projet en agriculture régénérative, pour rendre la vie aux sols. Benjamin voulait faire pousser des légumes, Lila des fruits… C’est comme ça que nous nous sommes rencontrés dans un champ.
Après avoir collaboré deux saisons en maraîchage biologique, dans une jolie ferme en bord de Durance, nous faisons le pari du paysagisme en permaculture pour vous aider à faire de votre jardin un lieu d’abondance et de biodiversité, sans jamais sacrifier l’esthétique.

Lila

J’ai grandi dans un jardin où, avant de savoir marcher, je mangeais des petits pois, avec la cosse, à quatre pattes !

J’ai été prof de bio, animatrice au muséum d’histoire naturelle, chargée de mission dans une association d’éducation à l’environnement… mais je ne voulais pas parler de la nature, je voulais être dans la nature. Je voulais faire ma part pour en prendre soin.

J’ai donc fait 5 ans de maraichage bio, en attendant de me créer un verger diversifié où je ferais pousser tous les fruits, sky is the limit …euh, oups, en fait le sol aussi impose ses limites ! Ce serait un très beau lieu, avec plein d’autres plantes comestibles au pied des arbres, pour que mes clients, et surtout les enfants, aient du plaisir à venir récolter eux-mêmes.

Quand je repérais un terrain la première chose que je faisais c’était d’attraper papiers et crayons pour dessiner les plans. Calculer les rendements ? Mouais, moins drôle. Et j’ai réalisé que c’est ça qui me plaît : dessiner, choisir des variétés et créer un petit coin de paradis.

Alors j’ai imaginé que ce serait bien de venir faire ça CHEZ VOUS. Et j’ai embarqué mon collègue et ami Benjamin dans l’aventure.

Benjamin

Je suis né dans l’Essonne, entre barres d’immeubles, centres commerciaux et grandes tours.
Puis j’ai grandi dans le Gard, entre garrigue et forêts cévenoles.
Enfin j’ai grossi dans les Bouches-du-Rhône

Nos ancêtres étaient arboricoles, certains ont gardé ça en eux. Moi c’est en lisière de forêt que je me sens apaisé. J’ai rejoint très tôt les scouts, j’y ai découvert la vie collective en pleine nature.  Je garde depuis un intérêt sans limite pour l’environnement, le vivre ensemble, la solidarité, l’autonomie et la vie sauvage.

Comprendre mon environnement, la terre et l’univers m’a toujours passionné, mais c’est sur le terrain, confronté aux éléments, que je préfère apprendre.

Ayant besoin d’activités qui aient du sens, je me suis tourné vers l’agriculture en 2017. J’ai découvert  le vaste monde de la paysannerie.

Aujourd’hui j’ai envie de mettre mon énergie dans les projets de reboisement, de régénération des sols et de culture d’abondance locale.
C’est dans cet esprit que je rejoins l’aventure Grignot’fleurs.